world enervit

Enervit Corporate Enervit Gymline Muscle Enerzona Enervit Protein Enervit CarboFlow

world enervit >

Enervit World Wide

Select your Country for local contents

Can't find your Country? Go to:

frb > newsletter >
Home / Athlètes / Roberta Vinci
 

ROBERTA VINCI

 
Tennis

Roberta Vinci prend sa première raquette en main à l'âge de six ans : son père l'amène au Club de Tennis de Taranto avec son frère aîné Francesco. Son premier entraineur est Davide Diroma. En 1995, à 12 ans, elle remporte la Coupe Lambertenghi, devenant ainsi la championne nationale de sa catégorie ; en outre, elle mène l'équipe féminine des moins de 12 ans du Club de Tennis de Taranto à la conquête du titre national par équipes. Roberta est désormais connue au niveau national.  Elle obtient ses premiers succès avec les Moins de 12 ans dans sa Région, les Pouilles, et en 1994, elle gagne le Master Régional Under 12 à Conversano. À 13 ans, la Fédération Italienne de Tennis la remarque et l'insère dans la liste des jeunes les plus prometteurs au niveau national, en lui offrant la possibilité de s'entraîner auprès de la structure des « TreFontane » avec des techniciens de la Fédération, à Rome, avec d'autres jeunes talents, comme Flavia Pennetta et Francesca Schiavone.  En 1997, elle est championne italienne des moins de 14 ; en simple et en double, en jouant la finale justement contre sa camarade de double, Stefania Chieppa. La même année, avec la même camarade, elle gagne, à San Remo, les Championnats européens moins de 14 ans en double. En 1998, un autre succès avec l'équipe Nationale Italienne : avec Maria Elena Camerin et Flavia Pennetta, sous la conduite de Claudio Galoppini (qui sera ensuite son coach pendant plusieurs saisons), elles gagnent la Coupe du Monde de la catégorie (une « Fed Cup juniores ») , en final, contre la République Tchèque, qui comptait dans ses rangs, Daniela Hantuchova. Elle devient professionnelle en 1999. Pendant les premiers mois de 2010, elle parvient à nouveau en finale dans la ville catalane, mais est battue par Francesca Schiavone, elle gagne toutefois le tournoi de double avec Sara Errani avec laquelle elle avait déjà conquis le tournoi de Marbella et atteint la finale à Acapulco.  Roberta débute 2012 avec le double et atteint la finale avec Sara Errani, en battant sur leur parcours les tchèques Andrea Hlaváčková et Lucie Hradecká et en devenant ainsi le premier couple totalement italien à disputer une finale féminine d'un tourne du Grand Chelem, où elles sont toutefois battues par Svetlana Kuznecova et Vera Zvonarëva. Au mois de février, elle joue à Paris et est sortie en quart de finale contre la française Marion Bartoli, alors que l'italienne avait servi pour le match. Ensuite, elle participe aux tournois mexicains de Monterrey et d'Acapulco où elle est créditée de la première tête de série, mais est sortie respectivement au second tour et en demi-finale. Au tournoi d'Indian Wells, elle atteint les huitièmes de finale en éliminant Dominika Cibulkova, mais subit une forte défaite contre Maria Šharapova et est battue par 6-2 6-1. Elle sort au troisième tour lors de l'Open 2012 Sony Ericsson contre Serena Williams. À Madrid, elle triomphe dans le double, et ce résultat lui permet d'atteindre la première position dans le classement Race de double, qui tient compte des résultats saisonniers. Au Tournoi de Wimbledon 2012, elle atteint pour la première fois de sa carrière les huitièmes de finale dans un tournoi du Grand Chelem en éliminant la jeune australienne Ashleigh Barty, la néo-zélandaise Marina Erakovic, la croate Mirjana Lucic (déjà demi-finaliste en 1999) par 7-6 7-6, avant d'être battue en deux sets par Tamira Paszek. En 2013, Roberta s'engage dans l'équipe nationale italienne. En quarts de finale, le défi Italie - États-Unis est au programme. Sur les courts de Rimini, Roberta contribue au succès de l'équipe nationale « azzurra » (3-2 au double de barrage) ; malgré la défaite la première journée contre Lepchenko, Roberta conquiert le point du 2 à 2 en battant Hampton par un score de 6-2 4-6 6-1. Avec Cichi, Sara Errani, elles s'adjugent le double et permettent à l'équipe italienne d'aborder les demi-finales, où elles affronteront les gagnantes sortantes de la République Tchèque. Au tournoi d'Indian Wells, Roberta sort au second tour, battue par l'espagnole Arruabarrena. Mais la lignée positive des victoires en double s'interrompt, à cause du couple chinois Su-Wei Hsieh- Peng au second tour. Le dernier tournoi de mars est celui de Miami ; Roberta atteint les quarts de finale du tournoi de 5,185 millions de dollars de prix. Le mois d'avril voit Roberta engagée en Pologne, à Katowice, tournoi de 235 mille dollars de prix, en intérieur. Roberta, en tant que tête de série numéro 2, joue son meilleur tennis et gagne le tournoi, en battant en finale la favorite et numéro 1 du seeding, Petra Kvitova, avec le score de 7-6 6-1. La semaine en Pologne se termine par deux belles nouvelles : Roberta atteint son meilleur classement en simple, et occupe la 12ème position en simple et elle est en lice pour participer, pour la troisième année consécutive, au « Master B » de Sofia en fin d'année. Un résultat incroyable en 2015, qui la voit finaliste aux US Open, où jamais une italienne n'était arrivée en finale. Après avoir battu en demi-finale Serena Williams, l'empêchant ainsi d'achever le Grand Chelem, elle joue en finale contre Flavia Pennetta un des matchs les plus vibrants et les plus émouvants de l'histoire du tennis.

GALERIE MEDIA

 

◄ Dos ▲ Haut